Pas de dimanche pour Emma
 

PETITE INTRODUCTION

A l'origine, de ce projet, il y eu plusieurs histoires courtes, nouvelles ou scénario dont le plus important et aussi plus anciens passait à Saint Martin de Ré, sur l'île du même nom, avant la construction du pont.

Celà donna d'abord un scénario très burlesque, impossible à situer à Saint Martin car depuis la construction du pont, l'île de Ré a perdu et son charme et ses périodes creuses, nécessaires au tournage.

Ceci, l'envie de le réaliser, l'ajout de contraintes financières m'ont fait rapprocher le décor sur la région parisienne, canal de l'Ourc, Pantin pour certains extérieurs et surtout intérieurs. Fécamp montre le bout d'un quai et Saint-Valéry-en-Caux, charmante petite ville de la côte d'Albâtre située entre Dieppe et Fécamp, que j'ai méchament adaptée pour en faire une sorte de monde parallèle.

En fait, j'ai collé sur Saint-Valéry, le sort de villages du Massif Central, autrefois traversés par la Nationale 9 jusqu'à plus soif, aujourd'hui isolés du monde depuis que l'autoroute A75 les évite en les contournant.

Ensuite, la réalité a encore frappé. Un scénario original ne sert à rien sans producteur capable de lire une continuité dialoguée. C'est pour cette raison que la plupart des films sont des adaptations.

Donc, récement, j'ai mis ce scénario lézard de coté pour proposer une mise en scène lisible sous forme de bouquin dont voici les premières pages.

Maintenant, le film se fera pour pas cher et sans problèmes dès qu'un producteur aura envie de devenir riche et célèbre. J'en ai gardé quelques intentions d'époque pour le fun, car tout change et que sera cette histoire dans sa prochaine vie ?


Le port de Saint Valéry en Caux à marrée basse

Pas de Dimanche pour Emma a été édité en 2004 sous forme romancée afin de préciser la mise en scène et les intentions dans une version complète et moins sujette à interprétations qu'un scénario.

LES PREMIERES PAGES

Ca y est la version bouquin est maintenant disponible en e-book au format PDF sur la page de la petite librairie. Voilà qui peut faire patienter, car le film semble s'éloigner...

De mon côté, en le présentant sous cette forme, d'histoire imprimable ou pas, en le romançant à ma guise, je l'ai tourné. Presque. Avec, la, mise en scène qui m'a plu, avec les acteurs que je voulais, autant de prises que nécessaires et sans dépassement de budget.

 

 

LE SCENARIO

Un scenario est un projet. Celui de Pas de dimanche pour Emma a subit des ré-écriture, il a été adapté et joué au théatre, ce qui l'a fait évoluer. Enfin, il vient d'être transformé en livre. Son rôle s'est terminé avec la réalisation de la version romancée, dont il était le point de départ.
Les brèves intentions présentées ci-dessous résument assez le scénario d'origine, finalement très peu différent de l'histoire écrite. La mise en scène a évolué, des détails sont visibles etc. S'il fallait le tourner aujourd'hui, il faudrait un nouveau scénario

 
INTENTIONS DE REALISATION DU FILM
Le titre défini souvent le point de vue. Il changea à chaque version. Il y eu d'abord, Pas de dimache pour Emma, puis Berliner Weisse, Ramenez-moi Nanouk, Pas dit pas su, Le Blues du Ficus et finalement retour au titre original Pas de dimanche pour Emma qui lui va comme un gant.

LE GENRE
Comédie policière de 90 minutes.

L'IDEE
Je croyais que, je pensais que... Et bien non, c'est pas comme ça.

L'HISTOIRE
Un groupe d’amis musiciens se disloque après une querelle. Cette prise de bec entraîne un mensonge qui sépare deux frères et recase tout le monde dans une nouvelle vie.

Commodité, ignorance ou profit, chacun ronronne jusqu'à ce que la réalité rattrape le menteur et menace de lui faire perdre celle pour qui il a menti.

La fuite, lui semble la seule solution. Il a besoin d’argent et vole ses amis, réveillant ce petit monde de sa confortable léthargie.

LE SOUS TEXTE
Le détail qui change tout entre des êtres apparemment fait pour s'entendre.

LA MISE EN SCENE
Pour ça, le mieux est d'acheter le bouquin dès sa parution où de m'écrire.

LE DECOR
Un mélange entre les ports de Saint-Valéry-en-Caux et Fécamp, et une friche industrielle de Seine-Saint-Denis.

Durée envisagée du film = 90 minutes.


© 1993 pour la continuité dialoguée originale ©
Cinégraffie septembre 2004 pour la version romancée - ISBN n°2-9511047-4-X - tous droits réservés -

Haut de page
_____________________________

accueil | bio-filmo | petite librairie | contact | liens

Tout ce qui apparaît dans ce site est dûment protégé.
Toute reproduction sans autorisation est interdite.
© 2000 - 2006 Tous droits réservés